prevnext
Menu

C’est fait!

C'est fait!

A peine arrivé, sur les pontons anglais de Cowes, Benoit  (Presqu’île de Rhuys – Miramar) revient à chaud sur cette étape Deauville – Cowes. 

« C’est fait ! Et je suis bien content d’être arrivé à bout de ce parcours. Cette première manche était un véritable exercice de patience. Mis à part le résultat final quelque peu décevant en termes de place et d’écart en temps sur le premier, le constat général est plutôt positif. Bien sûr, il y a eu de bons coups et d’autres moins glorieux mais j’ai surtout beaucoup appris. J’ai été chercher des faxs météos, analyser des cartes marines, tenter des options au ras des cailloux, j’ai réussi de jolis petits placements tactiques, j’ai bien géré mes phases de repos à bord… bref pleins de détails que je ne faisais jamais la première année et qui me donnent le sentiment d’avoir bien progressé. Ces quatre derniers jours, j’ai également beaucoup cogité à bord de Presqu’Ile de Rhuys – Miramar. Si tactiquement, c’était pas mal, je n’ai pas contre jamais réussi à mettre en place une véritable stratégie. Et cela m’a coûté cher, notamment en direction de Wolf Rock. Alors que je me battais contre Arthur Le Vaillant (16e de l’étape) et Sophie Faguet (18e), je ne sais pourquoi j’ai lâché le groupe. Il faut que j’analyse tout cela. Sur l’eau, tout va très vite, il faut penser à tout, hiérarchiser les priorités… alors ça fait du bien, quand tu mets pied à terre et que tu retrouves les sourires de ton équipe technique. Ca efface d’un coup tous les moments difficiles. Heureusement pour eux, je n’ai pas eu de gros soucis matériels, juste un pépin de pilote automatique la première journée que j’ai pu réparer. Maintenant je leur laisse les clés du bateau, moi je file recharger les batteries. »

Propos recueillis par Laure Lunven

Et pour la suite :

La flotte partira dans des conditions de temps faiblement instable à l’avant d’une perturbation sur l’Irlande qui progressera rapidement vers la mer Celtique. Les conditions pourraient rapidement devenir humides dans un flux de sud-ouest de 14 à 18 nœuds se renforçant autour de 20 nœuds à l’extrémité ouest de l’ile de Wight avec des rafales. La progression au prés se fera dans mer peu agitée qui deviendra assez agitée. En soirée, le vent faiblira autour de 15 nœuds dans une atmosphère temporairement moins humide avant l’arrivée dans la nuit du front chaud de la perturbation.

Source : www.lasolitaire bompart.com