prevnext
Menu

Petits messages des skippers !

Petits messages des skippers !

10 novembre 2017 – 20h12 : Catherine
´Bonjour, Tout va bien à bord.
La nuit dernière a été un peu agitée: les vents toujours instables nous ont envoyé au lof dans une grosse claque à plus de 35 nœuds inattendue. Nous étions fatigués : on a affalé le spi dans la rafale et on a fait route sous solent. Je sais, ce n’est pas top pour bomber mais hors de question de casser et refaire route vers Cascais comme en 2015.
Après cela, on a recupéré des forces en laissant le pilote barrer et en espérant que nos petits camarades du peloton de l’arriere ne se mettent pas à carburer comme des malades. Du coup, ce matin, le 10, nous avons fait quelques aménagements au bout de la chaussette pour pouvoir affaler safe du cockpit, et on a renvoyé le spi. Toute la journée, on a barré dans une mer forte de travers car le vent a pris pas mal de droite comme prévu. Le vent est monté d’un cran avec 24 à 27 nœuds stabilisés, il y a beaucoup moins de rafales. Ce vent là est prévu jusqu’à minuit cette nuit avec cette force, puis doit légèrement baisser en 2eme partie de nuit. On verra !
A 27 noeuds, notre config’ de voiles est parfaite. On va probablement barrer toute la nuit après toute cette journée, pour profiter du vent fort au max et le pilote n’aime pas bien cette mer de travers. Ce n’est franchement pas désagréable : des surfs à 20 nœuds de vitesse avec la dose d’adrenaline qui va bien quand cela part en survitesse. on enfourne un peu trop à mon goût mais on ne peut pas mettre plus de chose à l’arrière.
Je peux aussi vous dire qu’on a entamé le fameux chocolat suisse (Merci à Denise et Florian). Il est magnifique !
Voila pour cette fois.
A demain pour de nouvelles aventures !
Catherine et Benoît.´

Benoît Hochard, Eärendil (Class40) le 09/11/2017 :

« Ca se passe super bien, on est contents d’avoir un peu de soleil et d’être au portant et de retrouver les camarades de jeu. Le moral est plutôt bon… Il a fallu gérer ce passage de front. On était vigilants et ça s’est plutôt bien passé. Nous avons du mal à faire des choix de voiles. On à en ce moment entre 15 et 20 nœuds établis avec des claques à 30 voire plus de temps en temps. En vitesse, on avance entre 12 et 15 nœuds, les safrans vibrent à partir de 10-12 nœuds. C’est bon signe cela veut dire qu’on avance ! On se pose des questions pour l’empannage, on ne va pas trop traîner.
On est impressionné par le rythme des premiers. On fait notre propre rythme et on essaye de récupérer physiquement. Nous avons un rythme de sommeil à peu près correct : 3h/3h. »